Céline Minard (Auteur)

Résumé

Olimpia Maidalchini (1594-1657), belle-soeur et mauvais génie du pape Innocent X, dit avec hargne sa haine et sa fascination pour la ville de Rome qui l'a tant décriée.

Année de publication: 2009
Editeur:Denoël
Nombre de pages: 91 p. - 18 x 13 cm -
Langue:Français
Univers:A01 - Romans français et francophones

Du même auteur

Olimpia

Le peuple m'a suffisamment comblée en m'appelant Pimpaccia et impia et putain de pape et suceuse d'Innocent et vamp, vampiria et femme à sceptre et Didi un chasse-mouches, il m'a assez conchiée pour que je puisse lever une armée de Pasquins tout en merde et remplir d'un bout à l'autre le pont Saint-Ange et couper ainsi cette ville de hâbleurs de la bulle vide du Saint-Siège désormais vide d'où l'on veut me chasser.

Olimpia Maidalchini (1592-1657) fut l'égérie du pape Innocent X, son beau-frère, à tel point qu'on disait au milieu du XVIIe siècle, que l'Église catholique était gouvernée par une papesse.

Ce livre, portrait en diptyque de la « grande prostituée » qui lança, dit-on, une terrible malédiction sur Rome, nous donne à entendre sa voix avant de retracer son histoire.

Née en 1969, Céline Minard s'est affirmée comme une des voix les plus singulières de la littérature contemporaine. Elle a publié notamment Le Dernier Monde (2007) et Bastard Battle (2008), salués par une critique unanime.