Jennifer Egan (Auteur)Sylvie Schneiter (Traducteur)

Résumé

Sasha vit à New York. Elle suit une psychothérapie pour régler son problème de kleptomanie et remettre de l'ordre dans sa vie. Bennie, lui, est un éditeur de disques divorcé et déprimé. Avec leur rencontre, leur passé se dévoile et leur présent se retrouve emporté entre les aléas du désir et la difficulté d'avancer. Prix Pulitzer 2011.

Année de publication: 2012
Editeur:Stock
Nombre de pages: 373 p.20 x 14 cm
Langue:Français
Univers:A02 - Romans étrangers

Du même auteur

Qui n'a jamais rêvé de monter un jour sur scène ? De quitter l'ombre pour se retrouver sous les feux des projecteurs ?

C'est l'ambition que partage une petite bande d'adolescents dans le San Francisco débridé des années 1970. Avec leur groupe de musique punk, ils jouent dans des bars, font des pogos et se donnent l'illusion d'une désinvolture propre à leur jeunesse. Mais le temps passe et l'irrévérence laisse bientôt place aux contraintes de la vie adulte. Bennie, ancien mélomane passionné, est devenu producteur de musique et se contente de sortir des tubes insipides. Lou Kline, dragueur invétéré, se retrouve seul dans sa belle maison. Et que dire de la belle Sasha qui, après un passé tumultueux, a le sentiment d'enchaîner les échecs ? Et pourtant, ils n'ont pas dit leur dernier mot.

D'une écriture acérée, Jennifer Egan dépeint les compromissions, les faiblesses et le courage d'une galerie de personnages inoubliables. Restituant le passage du temps et les aléas du désir, elle pose une question essentielle : qu'avons-nous fait de nos rêves ?

Jennifer Egan est l'auteur de plusieurs romans, La parade des anges (Belfond, 1996), L'envers du miroir (Belfond, 2003), The Keep et d'un recueil de nouvelles, Emerald City. Ses nouvelles ont paru dans le New Yorker, Harper's Magazine, GQ, Zoetrope et Ploughshares, et ses récits sont souvent publiés dans le New York Times Magazine. Elle remporte le Pulitzer ainsi que le National Book Critics Circle Award avec Qu'avons-nous fait de nos rêves ? et elle est finaliste du Pen/Faulkner Award. Elle vit à Brooklyn avec son mari et ses fils.