57 résultat(s) pour votre recherche

résultats par page
  • A love supreme -
  • A love supreme -

    / Coltrane John, (590 [Interprète])
    Impulse! présente " A Love Supreme: Live In Seattle ", un enregistrement live totalement inédit de la suite emblématique de John Coltrane, retrouvé plus de 55 ans après son enregistrement. Capté lors d'un concert à The Penthouse de Seattle en 1965 par Joe Brazil, musicien de jazz et ami de Coltrane, cet enregistrement inédit offre un témoignage exceptionnel de la période la plus importante de la carrière de Coltrane. Il y est accompagné de son Classic Quartet composé de McCoy Tyner, Jimmy Garrison et Elvin Jones, augmenté de trois autres musiciens dont Pharoah Sanders, pour sa première apparition officielle dans le groupe de Coltrane.
    CD Aucun exemplaire disponible pour le moment En savoir +
  • AADO - Senegalese Kora -
  • AADO - Senegalese Kora -

    / Kouyate Kadialy, (590 [Interprète])
    CD Aucun exemplaire disponible pour le moment En savoir +
  • Acte II -
  • Acte II -

    / Hallyday Johnny, (590 [Interprète])
    En 2019 Yvan Cassar revisitait 12 standards de Johnny Hallyday prolongeant les 20 années de leur collaboration artistique sur scène et en studio. Résultat : bientôt 500.000 albums vendus. En 2020 l'histoire continue et après " Diégo, libre dans sa tête " c'est aujourd'hui : " Je te promets ", " Le Pénitencier ", " La musique que j'aime " ou " Laura " qu'Yvan Cassar revisite. De l'écrin le plus dépouillé aux magistrales orchestrations symphoniques il dépose la voix d'un des plus grands chanteurs français pour une relecture respectueuse de son patrimoine musical. Fidèle à l'habitude prise avec Johnny il nous offre, en prime, deux reprises somptueuses des standards de deux autres géants " Ne me quitte pas " (Jacques Brel) et " Love me tender " (Elvis Presley).
    CD Au moins un exemplaire disponible sur le réseau En savoir +
  • Another side of John Coltrane -
  • Another side of John Coltrane -

    / Miles Davis (Interprète) Sonny Rollins Quartet(Interprète), Tadd Dameron (Interprète), John Coltrane (Interprète), Art Taylor (Interprète), Thelonious Monk (Interprète)
    Coltrane aura autant marqué le jazz comme Frontman que comme Sideman, tant sa virtuosité et son énergie créative auront inspiré les monstres pour lesquels il aura prêté son génie. Retrouvez les interventions iconiques de John Coltrane en tant que sideman sur la période 1956 et 1957 des labels "Prestige", "Riverside" et Jazzland, ainsi que son apparition remarquée pour son solo légendaire, sur le titre "Someday my prince will come" de l'album de Miles Davis sorti en 1961 chez Columbia.
    CD Aucun exemplaire disponible pour le moment En savoir +
  • Bershukor -
  • Bershukor -

    / Othman Adnan, (590 [Interprète])
    CD Au moins un exemplaire disponible sur le réseau En savoir +
  • Bing bang boum -
  • Bing bang boum -

    / Têtes Raides(Interprète)
    CD Au moins un exemplaire disponible sur le réseau En savoir +
  • Brassens dans le texte -
  • Brassens dans le texte -

    / Moreau Yolande, (590 [Interprète]) Georges Brassens(Compositeur), François Morel(Interprète)
    Grâce à François Morel et Yolande Moreau, les chansons de Georges Brassens redeviennent ce qu'elles n'ont jamais cessé d'être, des poèmes, des fables, de vraies histoires. Racontées avec simplicité, chantonnées, ou même parfois chantées, on s'enthousiasme que chaque titre devienne une saynète, un sketch, un réjouissant numéro d'acteurs, même.
    CD Aucun exemplaire disponible pour le moment En savoir +
  • Burns on the wire -
  • Burns on the wire -

    / H-Burns(Interprète)
    CD Au moins un exemplaire disponible sur le réseau En savoir +
  • Cameroon garage funk -
  • Cameroon garage funk -

    / Djeukam Jean-Pierre, (590 [Interprète]) Joseph Kamga (Interprète), Damas Swing Orchestra , Charles Lembe et Son Orchestra (Interprète), Louis Wasson (Interprète), L'Orchestre Kandem Irenée (Interprète), Pierre Didy Tchakounte (Interprète), Les Tulipes Noires (Interprète), Tsanga Dieudonne (Interprète), Willie Songue (Interprète), Johnny Black (Interprète), Les Jokers (Interprète), Lucas Tala (Interprète), Mballa Bony (Interprète)
    Yaoundé, dans les années 1970, était un lieu bouillonnant. Chaque quartier de la capitale camerounaise, aussi louche soit-il, était rempli de spots musicaux mais, étonnamment, il n'y avait aucune infrastructure pour immortaliser ces richesses musicales. Le pays souffrait d'un grave manque d'infrastructures d'enregistrement, et le processus pour poser des chansons sur bande pouvait devenir une aventure en soi. Bien sûr, vous pouviez toujours faire appel à la société de diffusion nationale avec un ingénieur du son, mais ce n'était guère une option pour les artistes underground sans argent. Heureusement, une option alternative a émergé sous la forme d'une église adventiste avec un équipement d'enregistrement de qualité, et de nombreux artistes de cette compilation ont enregistré leurs premières chansons, secrètement, grâce à Monsieur Awono, l'ingénieur son de l'église. Il connaissait l'emploi du temps des prêtres et, en échange d'un peu d'argent, il organisait des séances d'enregistrement. Les artistes devaient encore apporter leur propre matériel, et comme il n'y avait qu'un seul microphone, les amplis et les instruments devaient être parfaitement positionnés. C'était une entreprise risquée pour toutes les personnes impliquées, mais comme elles savaient qu'elles marquaient l'histoire, cela en valait la peine. À la fin de l'enregistrement, le master était remis à celui qui avait payé pour la session, généralement l'artiste lui-même... et que se passait-il ensuite ? En l'absence de labels et sociétés de distribution, c'était une question légitime. Le plus souvent, c'était le label français Sonafric qui offrait des services de fabrication et de distribution et de nombreux artistes camerounais ont utilisé cette plateforme pour démarrer leur carrière. Ce qui est particulièrement surprenant dans le cas de Sonafric, c'était leur volonté de prendre des risques et de juger la musique uniquement sur leur mérite plutôt que sur leur viabilité commerciale. La quantité considérable de musique publiée en disait également long sur l'ouverture des gérants du label. Mais qui sont exactement ces artistes qui ont enregistré une ou deux chansons avant de disparaître et ne plus jamais se faire entendre ? Certains des noms étaient ici si obscurs que même les vétérans les plus aguerris de la scène musicale camerounaise n'en avaient jamais entendu parler. Quelques voyages au pays de Makossa et bien d'autres heures d'interviews ont été nécessaires pour avoir suffisamment de recul pour assembler les pièces du puzzle de la scène musicale bourdonnante des années 1970 de Yaoundé. Malgré les myriades de difficultés liées au simple processus de création et de sortie d'un disque, les musiciens de la scène musicale underground de Yaoundé ont laissé un héritage extraordinaire de grooves bruts et de mélodies magnifiques. Les chansons ont peut-être été enregistrées dans une église, avec un seul microphone en l'espace d'une heure ou deux seulement, mais le fait que nous soyons toujours subjugués par ces grandes créations près de 50 ans plus tard illustre bien leur intemporalité.
    CD Au moins un exemplaire disponible sur le réseau En savoir +
  • Cissoko Héritage -
  • Cissoko Héritage -

    / Cissoko Maher, (590 [Interprète])
    CD Au moins un exemplaire disponible sur le réseau En savoir +