Shmuel T. Meyer (Auteur)

Résumé

Dans le premier recueil de nouvelles, le matin du 1er janvier 1954, les voyageurs d'un train de luxe sont les témoins d'une tragédie. Dans le deuxième, un kibboutznik rêve d'amour et de poésie dans son verger. Dans le troisième, le lieutenant Saul Gantz, vétéran de la guerre de Corée, plonge le lecteur dans l'univers de New York, sur fond de jazz et de racisme. Prix Goncourt de la nouvelle 2021. ©Electre 2021

Année de publication: 2021
Editeur:Métropolis
Nombre de pages: 3 vol. (128, 144, 172 p.)
Thème / Genre:Romans français et francophones

Et la guerre est finie...

Les Grands Express Européen, Kibboutz et The Great American Disaster. Trois recueils de nouvelles, trois continents dans ce livre- coffret d'une même itinérance, d'une même errance au travers des ruines d'un monde dévasté par les guerres. L'oeil incrédule parfois mais la vision toujours percutante. Et dans une langue poétique, tranchante et lucide. Après les guerres de 40, de l'indépendance d'Israël ou de Corée, les personnages que l'on croise au fil des pages, certains que l'on retrouve de nouvelles en nouvelles, d'autres qui disparaissent dans la brume d'une existence désaffectée, nous font entrevoir combien, après les guerres, il y en a d'autres encore, intérieures et secrètes et bien plus pernicieuses.

Reprenant une pérégrination entreprise dans Les Villes n'ont pas de toit (Gallimard), Shmuel T. Meyer nous offre dans ce travail de cinq années, une mosaïque de portraits de femmes et d'hommes confrontés à l'histoire et à leur impuissance à la contrarier. On y retrouve ses thèmes de prédilection - l'injustice, le racisme, l'incommunicabilité, mais aussi l'amour, le jazz et une nostalgie qu'il dessine avec humour et cruauté. Trois recueils qu'inspire dans ce coffret une même passion de l'humanité.

Kibboutznik, journaliste, traducteur, auteur, Shmuel T. Meyer a publié chez Gallimard plusieurs recueils de nouvelles et un roman. Il vit aujourd'hui entre Paris, Tel-Aviv et Genève. En 2013, il publie aux éditions Metropolis un hymne à Genève, Ah j'oubliais l'effarante beauté des lieux. Et il nous livre ici un ensemble de trois recueils de nouvelles, genre dans lequel il excelle par son acuité, sa concision et son sens de la dramaturgie.