Ranpo Edogawa (Auteur)Miyako Slocombe (Traducteur)

Résumé

Recueil de six nouvelles inédites en français, publiées entre 1926 et 1955, explorant notamment les figures de la poupée ou de la femme fantôme. Elles reflètent les thèmes fétiches de l'écrivain de la passion obsessionnelle et d'une fascination amoureuse aux accents morbides, mâtinées d'étrangeté et révélant les aspects les plus sombres de la nature humaine. ©Electre 2019

Année de publication: 2019
Editeur:Wombat
Nombre de pages: 1 vol. (224 p.) - 21 x 14 cm -
Langue:Français
Univers:A02 - Romans étrangers

Jusqu'où la passion peut-elle nous emporter ?

Six histoires étranges et inédites du maître de l'« ero guro »

Ce recueil original rassemble six nouvelles et novellas inédites en français d'Edogawa Ranpo. Publiées sur près de trente ans, entre 1926 et 1955, elles reflètent ses thèmes fétiches de la passion obsessionnelle et d'une fascination aux accents morbides, parcourues d'un frisson d'étrangeté caractéristique de l'oeuvre de l'auteur, à l'influence séminale dans la culture japonaise.

Contes noirs parfois fantastiques, dans la lignée d'Henry James et d'Edgar Poe, ou récits policiers à la Conan Doyle marqués par un grand onirisme, ces récits hypnotiques frappent par leur profonde modernité, qu'ils explorent les figures de la poupée (Un amour inhumain) ou du fantôme (Labri antiaérien), en passant par des images de femmes très fatales (L'apparition d'Osei ).

La passion amoureuse en particulier, avec un goût particulièrement japonais, s'y révèle dans tout son absolu, dévoilant les recoins les plus sombres de la nature humaine.

Nom de plume de Tarô Hirai (1894- 1965), Edogawa Ranpo est le premier auteur japonais à populariser largement le roman d'énigme et de mystère dans les années 1920-30, à travers son personnage de détective Kogorô Akechi (Ranpo donnera en outre en 1955 son nom au premier prix du roman policier au Japon, toujours décerné).
Mais si ses influences occidentales sont assumées et citées (Edgar Poe, Conan Doyle...), Ranpo donne très vite à son oeuvre une tournure tout à fait unique, mêlant macabre, érotisme et grotesque, dans de courts récits d'une noirceur psychologique remarquable comme La Chenille, La Bête aveugle ou Le Lézard noir (adapté au théâtre par Yukio Mishima), devenus des classiques de la littérature japonaise.
Père du mouvement « ero guro nansensu », son univers marquera durablement différents genres de littérature, mais aussi le cinéma (de La Bête aveugle de Yasuzô Masumura à Inju de Barbet Schroeder) ou le manga (Suehiro Maruo).
Après Le Démon de l'île solitaire, Wom- bat poursuit l'édition des inédits d'un des auteurs japonais les plus influents du XXe siècle.