Alain Accardo (Auteur)

Résumé

Réflexion critique sur le fonctionnement du système capitaliste dans les démocraties occidentales. Elle invite les démocrates, et singulièrement ceux de gauche, à s'interroger sur leur adhésion, consciente ou non, à un ordre social qu'en principe ils combattent.

Année de publication: 2009
Editeur:Agone
Nombre de pages: 152 p. - 18 cm -
Langue:Français
Univers:A17 Sociologie - aide sociale - questions sociales

L'immense majorité semble communier spontanément dans une culture où le marketing des désirs solvables a substitué à tout autre devoir celui de se faire plaisir. En d'autres termes, le système capitaliste ne fonctionne pas seulement par l'exploitation et l'oppression mais aussi par l'adhésion de la plupart au système qui les exploite, les spolie et les opprime, c'est-à-dire qu'il fonctionne à l'aliénation psychologique et morale, entretenue par des espérances de succès individuel le plus souvent fallacieuses. Nos luttes ne doivent pas se livrer seulement aux niveaux politique et économique mais doivent s'accompagner d'un autre combat, tout aussi nécessaire, dont l'enjeu est la réappropriation par chacun de sa propre subjectivité. On peut appeler ce travail une «socioanalyse», en ce sens qu'il a pour objet la mise à jour et la maîtrise de l'«inconscient social» que notre socialisation a incorporé et qui conditionne notre adhésion spontanée à l'ordre établi.

Sociologue, Alain Accardo est notamment l'auteur de Introduction à une sociologie critique, De notre servitude involontaire, et Journalistes précaires, journalistes au quotidien (Agone, 2006, 2001, 2007).