Tristan Garcia (Auteur)

Résumé

Elisabeth, journaliste à Libération fait le portrait de trois hommes symboles de la fin des années 1980, de la cause homosexuelle et du Paris intellectuel. D. Rossi, ancien gauchiste et fondateur d'Act Up rencontre W. Miller, semi-clochard violent, qu'il introduit dans le milieu gay dont il va devenir la coqueluche. Leibovitz, le troisième homme est un intellectuel médiatique. Premier roman.

Année de publication: 2008
Editeur:Gallimard
Nombre de pages: 305 p. - 21 x 14 cm -
Langue:Français
Univers:A01 - Romans français et francophones

La meilleure part des hommes

Dominique Rossi, ancien militant gauchiste, fonde à la fin des années quatre-vingt le premier grand mouvement de lutte et d'émancipation de l'homosexualité en France. Willie est un jeune paumé, écrivain scandaleux à qui certains trouvent du génie. L'un et l'autre s'aiment, se haïssent puis se détruisent sous les yeux de la narratrice et de son amant, intellectuel médiatique, qui passent plus ou moins consciemment à côté de leur époque. Nous assistons avec eux au spectacle d'une haine radicale et absolue entre deux individus, mais aussi à la naissance, joyeuse, et à la fin, malade, d'une période décisive dans l'histoire de la sexualité et de la politique en Occident.

Ce conte moral n'est pas une autofiction. C'est l'histoire, que je n'ai pas vécue, d'une communauté et d'une génération déchirées par le Sida, dans des quartiers où je n'ai jamais habité.

C'est le récit fidèle de la plupart des trahisons possibles de notre existence, le portrait de la pire part des hommes et - en négatif - de la meilleure.
T. G.

Tristan Garcia est né en 1981 à Toulouse. La meilleure part des hommes est son premier roman.