Eric Fottorino (Auteur)Raymond Depardon (Photographe)

Résumé

A travers des portraits, des reportages et des enquêtes menées dans les campagnes françaises, ce recueil esquisse le visage de l'agriculture d'aujourd'hui. L'attachement au sol, au terroir et les techniques traditionnelles font place à une vision plus entrepreneuriale fondée davantage sur le capital que sur l'humain. Electre 2015

Année de publication: 2015
Editeur:Denoël
Nombre de pages: 1 vol. (250 p.)20 x 13 cm
Langue:Français
Univers:A18 Politique
Niveau:Tout public

Du même auteur

J'ai vu la fin des paysans

L'agriculture fut la première grande rubrique qu'on me confia au Monde au milieu des années 1980. J'y ai appris la France vue du sol, avec ses traditions et ses élans de modernité, ses gestes ancestraux et ses révolutions silencieuses, ses bouleversements profonds alliant l'exode rural à une productivité si performante qu'elle fit craindre pour l'environnement.

Au moment de publier ce recueil de textes, je suis saisi d'une sensation particulière face à des événements qui se répètent à l'identique, comme si le monde agricole avait le secret du temps qui ne passe pas. Le sociologue Henri Mendras avait fait scandale, en 1967, en annonçant La Fin des paysans. J'ai vu s'accomplir cette prédiction. De crise du lait en crise du porc, c'est un certain visage de la France qui s'évanouit, tandis qu'une agriculture industrielle et financière supplante un ordre éternel des champs désormais révolu.

Éric Fottorino a passé vingt-cinq ans au journal Le Monde qu'il a dirigé de 2007 à 2010. Il est cofondateur de l'hebdomadaire Le 1.