Pramoedya Ananta Toer (Auteur)Dominique Vitalyos (Traducteur)

Résumé

Minke quitte Surubaya pour Jakarta, la capitale des Indes néerlandaises, afin d'entrer à l'école de médecine, le seul établissement supérieur ouvert aux Indonésiens mais il se heurte vite au système colonial hollandais. Avec le soutien de Mei, une militante chinoise, il met sur pied un projet émancipatoire fondé entre autres sur le syndicalisme, l'éducation et la liberté d'expression. ©Electre 2018

Année de publication: 2018
Editeur:Zulma
Nombre de pages: 1 vol. (672 p.)
Langue:Français
Univers:A02 - Romans étrangers

« Dans la poche intérieure de ma veste, je transportais deux feuilles de papier méticuleusement pliées : mon diplôme de fin d'études secondaires et une convocation de la Stovia, l'école de médecine de Betawi. N'était-ce pas formidable ? »

Voici Minke en homme neuf dans un monde nouveau : laissant derrière lui des heures douloureuses, il s'embarque pour la capitale des Indes néerlandaises et ses possibilités infinies. Mais on n'échappe ni à ses souvenirs ni à sa condition : pour entrer à la Stovia - la seule école supérieure autorisée aux Indonésiens par le code colonial -, il lui faut renoncer à ses vêtements européens, et marcher pieds nus...

Ce désaveu sera le dernier. Minke, avec une poignée d'hommes et une femme exceptionnelle - Mei, professeur et activiste chinoise - passe à l'action : il crée un premier syndicat, une association pour l'éducation des masses, un journal indépendant en malais... Il n'est plus temps de comprendre le monde, mais de le changer !

« Voilà des années que je parle de Pramoedya Ananta Toer. Ses livres nous donnent un accès unique à une Indonésie encore fermée, à son histoire pleine de revirements ; des livres qui ont vu le jour en dépit de l'adversité et qui demeurent pour le lecteur un véritable trésor. » Günter Grass

« Pramoedya Ananta Toer a l'envergure d'un prix Nobel »
The Washington Post

Pramoedya Ananta Toer est né en 1925 sur l'île de Java. Après avoir été emprisonné par le gouvernement colonial hollandais de 1947 à 1949, il est envoyé en 1965, sous la dictature de Suharto, au bagne de Buru, dont il sort en 1979 sous la pression internationale. Grand humaniste, fidèle à ses idéaux jusqu'à la fin de sa vie en 2006, il est surveillé et systématiquement censuré. L'oeuvre de Pramoedya Ananta Toer est immense - plus de cinquante romans, nouvelles et essais, traduits dans près de quarante langues. Après le Monde des hommes, et Enfant de toutes les nations, voici, avec Une empreinte sur la terre, le troisième volet du Buru Quartet, publié en français pour la première fois, et directement traduit de l'indonésien.
Fresque politique, roman d'initiation, d'amour et d'émancipation, le Buru Quartet est une incroyable machine romanesque - géniale, puissante, unique.