Giulio Angioni (Auteur)Marc Porcu (Traducteur)

Résumé

En 1258, la ville sarde de Santa Gia est rasée par les Pisans. Quelques rescapés se réfugient dans une île des étangs voisins, une ancienne léproserie. L'un d'eux, Mannai Murenu, commis d'un marchand de vin, fait le récit de leur survie et relate comment ils bâtirent une société fondée sur l'entraide et le respect des différences. ©Electre 2017

Année de publication: 2017
Editeur:la Fosse aux ours
Nombre de pages: 1 vol. (194 p.)
Langue:Français
Univers:A02 - Romans étrangers

Du même auteur

Sardaigne 1258 : la ville de Santa Gia est rasée par les Pisans, après un siège durant lequel les assaillants n'ont pas hésité à catapulter des lépreux sur la population pour la contaminer.

Quelques rescapés trouvent refuge dans une île des étangs voisins, ancienne léproserie. C'est l'un d'eux, Mannai Murenu, commis d'un marchand de vin, qui racontera, soixante-dix ans après, comment ils survécurent.

Ainsi, autour du vieux sage juif, Baruch, et de Paulinu, employé au scriptorium d'un couvent, d'anciens esclaves musulmans et chrétiens, de nobles dames et d'une prostituée repentie, de déserteurs alamans, d'un forgeron byzantin et d'un pêcheur d'étang se crée une communauté hétéroclite fondée sur l'entraide et le respect des différences. Tous vont vivre librement une grande aventure collective.

Roman historique ou fable, ce livre est un hymne à l'humanité retrouvée et à la tolérance.

Giulio Angioni (né en 1939) est écrivain et anthropologue.
Il est l'auteur notamment de
L'Or sarde (Métaillé 2003).